dimanche 13 mars 2011

Aujourd'hui : c'est l'histoire d'un chameau...


Chalumo, le chameau

Qui n’avait pas de bosse…


Chalumo était un chameau
Qui avait un drôle de dos
Car celui-ci n’avait pas
De bosse : il était tout plat !

Depuis qu’il était petit
Les autres se moquaient de lui
Aussi, un jour, il pensa
Qu’il fallait changer cela.

Soigneusement, il choisit
Deux pierres qu’il recouvrit
De poils mais un vent austral
Renversa la ruse dorsale…

Entendant parler ensuite
De la bosse des mathématiques,
Il se mit à étudi-er
Mais seule sa tête grossissait…

Alors, changeant de tactique, 
Il pria Dou le moustique
De piquer son dos plusieurs fois
Mais s’il rougit, il n’enfla pas...

Dès lors, il essaya la boxe
Avec Chou le rhinocéros
Mais celui-ci fort maladroit
Ne frappa jamais au bon endroit…

Abattu, le pauvre animal
Conclut : je ne serai jamais normal
Et cette idée lui fit tant de peine
Qu’il pleura comme une fontaine….

Mais une fontaine dans un désert
C’est aussi rare qu’une baleine
Pensa Mou, un vieux dromadaire
Qui passait par là, pour affaire.  


Aussi quand l’animal bossué
Aperçut celui qui pleurait
Il se dit : vite allons l’aider
Sinon le désert sera inondé…

Petit, dis-moi, que t’arrive-t-il ?
As-tu vu un gros crocodile ?
Ou bien as-tu perdu ta mère ?
Je t’écoute, que puis-je faire ?

Touché, le chameau confia 
Son mal-être et raconta
La boxe, les mathématiques,
Les deux pierres et le moustique.

« Petit, tu fais toute une dune
D’une minuscule infortune ! »
Déclara le bon dromadaire
En se grattant le derrière.

L’important c’est d’être aimé
Ensuite, avoir la santé
Puis si tu sais rire, t’amuser
Tu n’as plus de raison de pleurer.

En plus, tu devrais être fier
De ton dos car c’est peu banal. 
Moi, je suis comme mes congénères, 
Toi, tu es original !

Il est vrai qu’avec du recul
Reconnut le petit chameau
J’ai été un peu ridicule
De faire tout un plat pour un dos.

Depuis lors c’est tête haute
Que Chalumo se promène.
Et curieusement les autres
Ne posent plus de problème.


Cela vous plait-il ?  J'espère !
A bientôt, chers lecteurs japonais et tous les autres !