mardi 11 décembre 2012

Montreuil 2012







Grand dilemme : que voir, que feuilleter, qu'acheter ?  



Pour que ça bilingue autour de moi, 
"Alice prepares a surprise" publié par Zoom éditions 

Une girafe apprivoisée par les éditions Mines :
"Cou-ci Cou-ça" d'Anne Louchard. 
Une merveille. 
Chez Frimousse, Nicolas Gouny était en dédicace avec Ingrid Chabert. 
Quelle joie de pouvoir obtenir une dédicace de leur part ! 




Et "Soixante secondes d'un papillon" aux éditions Bulles de savon. 
m'a permis de découvrir le travail de Carine Sanson,
 une illustratrice dont le style me plait beaucoup 
et Jean René un avenant et sympathique éditeur. 



mercredi 21 novembre 2012

" D'ou vous vient l'amour de l'écriture ? "

Il y a quelques semaines, j'ai répondu à une série de questions posées par une journaliste qui a créé un site entièrement consacré à la littérature enfantine. Comment s'appelle-t-il ? son nom a dû vous sauter aux yeux....  
Les questions et mes réponses se trouvent sur cette page. 
Cependant, il n'aura pas échappé à votre attention que la dernière question reste sans réponse. 
Alors la voici donc ma réponse : 
En 2012, parution d'un album aux éditions Samsara et pour le reste malheureusement, je ne peux rien dire encore car je n'ai pas signé les papiers. 
Patience...Il en faut beaucoup dans ce milieu mais heureusement, mon stock est au moins douze fois plus grand que moi. 
 

jeudi 1 novembre 2012

Déceler la magie du quotidien

En visite récemment à Toulouse, j'ai découvert un artiste dont le travail a provoqué chez moi un fort enthousiasme. En effet, j'aime ces gens qui d'un mot, d'un fil ou d'un claquement de main ont cette capacité de modifier la réalité pour l'embellir ou nous amuser.
Le magicien d'aujourd'hui s'appelle Gilbert Legrand. Illustrateur et sculpteur, voici comme il renouvelle notre regard que voile par torpeur l'habitude. 


Son travail m'a rappelé Proust lorsqu'il dit :  
"Le style n'est nullement un enjolivement comme croit certaine personne, ce n'est même pas une question technique c'est - comme la couleur chez les peintres - une qualité de la vision, la révélation de l'univers particulier que chacun de nous voit,  et que les autres ne voient pas. Le plaisir que nous donne un artiste, c'est de nous faire connaitre un univers de plus."  
Pour ceux qui apprécient cette vision que Gilbert Legrand porte sur les objets du quotidien, réjouissez-vous car les éditions Sarbacane l'ont publié. Le livre se nomme : "Le grand show des petites choses".  

Par ici, son site explicite.  
O revoir vous ! 

vendredi 19 octobre 2012

Publication chez les éditions des Samsara

Le projet " La lune et les crapauds" a retenu l'attention du directeur des éditions des Samsara. Cette histoire va devenir un album en 2013.
Il est très émouvant de se dire qu'une maison d'édition, qui ne vous connait pas, dans laquelle vous n'avez aucun contact accepte d'investir pour faire connaitre et défendre votre projet. Il faut dire que l'illustratrice, Kikoum a offert un travail d'une qualité remarquable et que je n'ai toujours eu que des retours très flatteurs sur ce texte.
Je suis donc heureuse.
Je ne compte pas m'arrêter là.
Je remercie Kikoum et les éditions des Samsara.
Je vous dis à la semaine prochaine.  

vendredi 5 octobre 2012

Coq coquelicot

Au loin j'étais,
Sous des papiers,
Débordée, occupée
Fin de l'été,
La rentrée
Mais comme dirait un emprunteur de lexique vacher :   " maintenant      meuuuuh      .   ..   .    re .     .     ..    voila".


Il fut un temps où j'ai écrit des comptines. C'était l'occasion de mettre en scène toute une série d'animaux comme le coq Ténor.
Incipit :
Ténor le coq


"Que se passe-t-il aujourd’hui ?


Bientôt sonnera midi


Et le coq n’a pas chanté


Ca n’est jamais arrivé !




Batterie, sa mère, s’inquiète.


Elle se rend sur son perchoir.


Là, Ténor lève la tête ;


Le pauvre, il fait peine à voir !



 
« Maman, je n’ai plus le cœur


A réveiller la basse-cour


Il m’est arrivé malheur


Hier, en faisant la cour »
(.....)

Espérons que cette histoire saura plaire à un éditeur...  
En attendant, je retourne à mon chantier : je requinque la bannière ci-dessus et ce n'est pas simple pour moi.   
La prochaine fois, une excellente nouvelle.... Dans quelques jours, soyez là !    

mercredi 8 août 2012

Imagine : tu sais bien dessiner et tu pèses 100 kilos

Nouvelles histoires à envoyer, petit tour sur les sites des éditeurs pour cibler les envois. Et je tombe sur ça :
Source photo
                                                                                      mousse au chocolat.fr

Les éditions Chocolat organise un concours pour les enfants et les libraires dont la récompense sera le poids du gagnant en chocolat plus 8 albums Chocolat.
Ca active la salive..et vous comprenez qu'il était nécessaire que je vous en fasse part.


Bon et ensuite !? En quoi consiste ce concours ? Dessiner un personnage de conte de fée. Tous les détails sont là :  On est tous-les-détails.. 

Et comment dit-on "gourmandise" en anglais ? vous vous le demandez aussi. Et bien :   
"Weakness for good food" pour la nourriture ou "weakness for sweet things" pour sucreries.
Associer la gourmandise à une faiblesse, curieux et intéressant !  



vendredi 27 juillet 2012

Mais si ça bosse !

pOINT de NOUvelles depuis un petit bout de temps.
Mais PoiNT cela ne signifie que je Muscle mES pouces  : trois tours à l'endroit, quatre tour à l'envers.
Non ! Après un petit break vacancier, Je tRAvaille, jE traVAille à peaufiner de nouveaux textes.
C'est le convertissage : des idées sortir une histoire. Et ce n'est pas toujours si facile.
De quoi qu'ils parlent alors ces nouveaux textes ? A défaut de vous les montrer, je peux vous dire que l'un parle de la mémoire, l'autre de la multiculturalité ( grâce à une suggestion de Marie-Joe, merci ;-) et un autre évoque le refus.
VoYEZ, ça ne chôme pas.
Rendez-vous bientôt même endroit !


Bon, impossible d'insérer une image, 
je crois que mon ordi a encore chopé un virus
alors choissisons un autre type d'image. 
Je vous laisse vous la auto-retroprojecter : 


" Un incendie est une roOose

  sur la queue ouvVVVverte

 d'un paon

Max Jacob










mercredi 13 juin 2012

Tout commence par un concert


Musica. 
Un jour que mes oreilles écoutâssaient distraitement la radio, je tombe sur un entretien de Françoise Sagan qui dit qu'elle ne prend aucun plaisir particulier à écouter de la musique. Mes oreilles et moi, on tombe sur l'cul !! C'est comme si j'avais entendu qu'il n'est pas nécessaire de respirer ! Puis avec les années, il m'est arrivé de croiser deux trois énergumènes soutenant la même chose. 
Yati pas des gens bizarres tout de même ?

Brefons. 

Voici l'incipit d'une histoire que j'ai écrite il y a quelque temps. Elle parle du plaisir et de la puissance de la musique. 
Avec le pain et le fromage, n'est-ce pas tout ce qu'il y a de plus important dans la vie ?  (Bon, d'accord il se peut qu'il y ait aussi deux ou trois autres choses qui comptent ...)
    



" Chaque soir, les gens se bousculent devant la salle de concert.

-         Monsieur, pourquoi tenez-vous ma cravate ?
-         Madame, vous m’écrabou..aïe !
-         Ma main droite, à l’aide, qu’on me rende ma main droite.. !

Et chaque soir, le directeur de l’opéra doit intervenir :

«  JE suis COnfus ♫♪ 
Nous SOMmes COMplets ♪
C’est POrte U ♫♫
Pour CEUX qui ONT un Billeeeet ♪..... »
 (...)

Alors, ceux qui n’ont pas de billets font demi-tour, déçus, tandis que les autres
s’empressent d’entrer, impatients.

.........♪ 

lundi 21 mai 2012

La lune et les crapauds

"...Mais il fallait partir
car bientôt l'aurore 
s'apprêtait à revenir

Alors le vent du Nord
Saisit la lune 
et l'envola 

Les amoureux restèrent cois ..."


Notre projet 
* je rappelle que c'est Kikoum qui a illustré cette histoire avec beaucoup de délicatesse* 
lui aussi prend son envol. 
Chers éditeurs, il n'y a point à hésiter : cette histoire vaut son pesant de chocolats.

mercredi 9 mai 2012

Une tête pleines d'histoires

En ce moment, je relis Roald Dahl. Ses nouvelles pour adultes. Remarquables. C'est aussi original qu'un oeuf à la coque ce que je dis là mais ça me fait plaisir de parler de ce qui m'enchante alors je le dis quand même. " Un beau dimanche" ou " William et Mary ", notamment. Si vous n'avez pas lu ces nouvelles, lâchez tout et courez-les lire. ImMmédiatement.  
De même que j'aime particulièrement le format du court au cinéma, les nouvelles m'ont toujours attirée. Il faut être particulièrement doué me semble-t-il pour parvenir à plonger un lecteur, spectateur dans une histoire en seulement quelques mots ou quelques images. Les nouvelles de Roald Dahl sont en ce sens très efficaces. 
 

Par ailleurs, dans un de ses textes intitulés Le cygne, ces lignes m'interpellent :   

Coup de chance
« 1. Avoir une imagination débordante.
2. Savoir bien écrire. J'entends par là être capable de faire vivre une scène dans l'esprit du lecteur. Tout le monde n'a pas cette faculté. C'est un don, on l'a ou on ne l'a pas.
3. Avoir de l'endurance. Autrement dit, il faut pouvoir s'attacher à ce que l'on fait, sans jamais abandonner, pendant des heures et des heures, des jours et des jours, des semaines et des semaines, des mois et des mois.
4. Etre perfectionniste. Cela signifie qu'on ne doit jamais se satisfaire de ce qu'on a écrit tant qu'on ne l'a pas récrit inlassablement, jusqu'à obtenir le meilleur résultat possible.
5. Avoir une grande discipline personnelle. On travaille seul. On n'est au service de personne. Personne autour de vous ne va vous renvoyer si vous ne vous mettez pas au travail ou vous donner un avertissement si vous négligez votre tâche.
6. Avoir un grand sens de l'humour qui vous sera très utile. Ce n'est pas essentiel lorsqu'on écrit pour les adultes, mais quand on s'adresse aux enfants, c'est vital.
7. Faire preuve d'une certaine humilité. L'auteur qui pense que tout ce qu'il écrit est merveilleux court au-devant de graves ennuis. »                                                                       Le Cygne Roald Dahl

Il a raison le bonhomme, vous ne trouvez pas ? 

samedi 21 avril 2012

"Cali et mona"

Tout à commencer par la volonté d'une jeune fille appelée Mona, d'être une personne indépendante. Mais Mona est aveugle. Et étant musulmane, elle ne peut avoir recourt à un chien pour l'accompagner dans son quotidien ( La salive canine étant considérée comme impure). Alors, bon, quoi.... si un chien ne peut faire l'affaire, pourquoi ne pas prendre un autre animal, comme un poney par exemple...?  C'est ainsi que Cali entre dans sa vie. Grâce à lui, la jeune femme se rend à l'école puis à l'université. Le rêve est accompli ! 
C'est alors que la petite l'histoire tombe sous la plume de quelques journalistes et leur papier attire l'attention de Pepe Valle. Qui est Pepe Valle ? Un homme, entre autre cinéaste, qui se passionne aussi pour l'écriture. L'anecdote trotte dans sa tête pourquoi ne pas en faire une histoire pour enfant ?  Le temps passe. Bredna Lago décide de l'éditer, Margarita Sada l'illustre. Ainsi né : Cali y Mona : un très beau livre en braille, qui plus est tactile, chacun pouvant, par exemple, apprécier la texture de la robe de Cali. Car une seule liberté a été prise avec cette histoire vraie : les prénoms de l'animal et de la jeune fille ont été inversés. 
Mais pourquoi que j'vous parle de tout ça moi ? Parce que j'ai eu le chance, grâce à Bredna, d'avoir ce livre sous les doigts, et je l'ai trouvé touchant (c'est le cas de le dire...).
A bientôt bande de bloggers et de curieux.  

PS :
Numero uno : Pour ceux qui veulent vérifier mes dires sur ce couple original, voici. 

Numero dos : Pour ceux qui veulent lire Cali y Mona, je dois préciser qu'il n'est pour l'instant disponible qu'au Mexique mais souhaitons-lui de traverser les frontières très prochainement.  

PS encore :
Numero uno bis : Je viens enfin de découvrir la fonction qui permet de suivre l'actualité des blogs auxquels on s'abonne. Il était temps !! Chères chers bloggers, maintenant, je vais vous suivre de près. 

mercredi 11 avril 2012

"La lune & les crapauds"

Il y a fort longtemps que j'ai écrit " La lune & les crapauds ". Enfin, je dis " longtemps"...comme dirait un  ado. pour qui 1 ans est une éternité. Ce texte a 3 éternités. Mais aujourd'hui, il renait grâce à Kikoum qui s'en est emparé. Elle est en train de l'embellir de ses couleurs et ça me ravit :
Hâte de voir la suite ? Moi aussi.
Kikoum : merci ;-)

mercredi 21 mars 2012

Dernière image hivernale

Il y a quelque temps - trois post exactement - je mettais en ligne un texte sur l'hiver. Pour ceux qui étaient très occupés - je me demande bien par quoi mais bon, je ne vais point vous obliger à suivre ce blog ( mais sachez que c'est seulement parce que je n'en pas ai pas les moyens grhhhhh), rappelons les faits : Décorène a lancé un collectif pour illustrer les quatre saisons et elle a reçu toutes les participations pour cette première saison.... Elles sont visibles sur : Une année sur la terre.
Pour mon texte, Baptistine Mesange a proposé ce dessin : 

Alors qu'est-ce qu'on dit ? On dit bravo & aussi merci Baptistine !! car n'est-ce pas très délicat et doux cette image de maman avec son enfant...?

Un projet grandissant très intéressant.  

Et maintenant : bienvenue au printemps !

dimanche 4 mars 2012

"La drôle de passion de Piccolo le papillon"

est le titre d'un projet d'album que je mène avec Caroline . Caroline, qui est Caroline ? C'est une illustratrice qui fait de la musique, une plasticienne qui dessine, une graphiste qui organise des ateliers artistiques. Allez donc faire un tour par là là là là si z'êtes curieux.
Et l'histoire de Papillon sur laquelle nous avons travaillée ces derniers mois est prête. Toute jolie pour partir à la rencontre des éditeurs. Que l'un d'eux lui ouvre sa porte, ce serait merveilleux !
 

vendredi 2 mars 2012

Quelle joie de vous retrouver !

Loin, fort loin étais-je ? Pourquoi point par ici n'écrivais-je ?

Non je n'étais pas à Bali, au Pérou ou au Canada émerveillée par une boréale aurore. Ni sous un meuble en bois ancien en train de lire un épais roman ou dans un zoo à converser avec des ours de la Syrie : simplement mon ordinateur étaient infestés des virus. Alors il a fallu patienter que des mains expertes le guérissent et me revoilà !
Très bientôt donc - le temps pour moi de remettre de l'ordre dans mes dossiers virtuels éparpillés - & ; vous saurez tout de mes projets printaniers.
Partagez, en attendant, le beau sourire que j'ai croisé il y a quelques jours en me promenant :  

lundi 23 janvier 2012

Lit vert - lis vers - L'hiver

L'idée est de rassembler des textes courts illustrés qui évoquent les quatre saisons.
L'idée, elle est née dans la tête pleine de couleurs de Décorène. 
L'idée est présentée sur le blog que voici. 
L'idée m'a poussé à écrire ceci : 

Il paraît que c’est l’hiver
Et que dehors le froid mord
Le ciel colore la terre
De blanc comme le jour s’endort.

Mais moi, je suis bien au chaud
Dans notre petite maison,
Dans le salon, près du feu
Dans les bras de ma maman.

Et sur mes genoux le chat
Ronronne l’œil mi-ouvert
En écoutant une histoire
Qui se passe en hiver.
Alors ce sont de bonnes idées ou bien ? ;-)

dimanche 1 janvier 2012

"L'avenir est ce qui dépasse la main tendue" Aragon

Adieu 2011


 
Bonjour 2012 
&
*  Bonne année *